Comites

Nous sommes parvenus tous ensemble à faire de l'objection de croissance un grand mouvement culturel. Le moment est venu de lui donner une traduction politique ce qui passe notamment par la construction d'une grande Maison commune des objecteurs. Vous avez été à ce jour près de 400 à signer l’« Appel pour des candidatures objection de croissance en 2012. Nous souhaitons avoir mille signataires cet automne. Nous devons d’ores et déjà profiter de cette énergie pour nous fédérer sur l’ensemble du pays. Internet est un outil efficace pour mettre en place ce réseau. Sur la carte que nous avons mise sur le site, nous indiquerons tous les correspondants locaux qui se signaleront et seront désignés par les comités.

Une charte fédérative courte figurera sur le site internet. Vous pouvez déjà contacter les signataires de votre région en consultant ces pages. Nous vous proposons de constituer des comités « objecteurs de croissance 2012 par département, ville ou autre ensemble géographique à votre choix. Notre emblème sera bien sûr l'escargot.Nous vous proposons un logo sur notre si internet. Toutefois rien n’empêche chaque groupe d’en accommoder un graphiquement à son goût. Nous n’avons pas vocation à répondre à tout sur tout et nous voulons être le plus ouvert possible.

Nous commencerons à appliquer notre slogan « moins mais mieux » d’abord à notre campagne. Aussi nous nous limiterons volontairement à quatre grands thèmes. A chacun localement, et à notre porte parole Paul Ariès, de développer ensuite ces idées. Comme nous l’avons dit dans notre appel, nous souhaitons que cette campagne soit la plus décentralisée possible et que les comités jouissent de la plus grande autonomie. Paul Ariès précise bien qu'il ne s'agit pas de rééditer les campagnes de Pierre Rabhi et José Bové. Si nous obtenions les 500 signatures, tant mieux, mais les priorités clairement affichées sont : - premièrement d'utiliser les élections.